Search in:

LA NEUROPSYCHOLOGIE

neurone

Voir le profil de baya sebiane sur LinkedIn


La neuropsychologie est une discipline en France qui prend de l’essor depuis une vingtaine d’années, alors qu’elle est déjà bien développée dans d’autres pays comme  au Canada.

Cette spécialité fait appel à différentes disciplines telles que la psychologie cognitive, la psychologie clinique, la psychopathologie, la neurophysiologie, la neurobiologie, les neurosciences.

Plusieurs professions contribuent à son évolution, telles que l’ergothérapie, la kinésithérapie, la neurologie, l’orthophonie, la psychopathologie.

La neuropsychologie est une discipline complexe et sa noblesse réside dans sa volonté  à réunir des acteurs professionnels de tout bord visant à diagnostiquer, à accompagner,  à « rééduquer » des personnes ayant été victimes de lésions cérébrales ou de maladies neurodégénératives, entraînant des conséquences fonctionnelles dans leur vie quotidienne.

Le secteur de la pratique clinique (hôpitaux, cliniques, EPHAD), sociale (UEROS, APF, France Alzheimer, ADAPT, UNAFTC, ESAT, AFSP, France Parkinson, Huntington France, PSP France ), juridique (avocats spécialisés dans la défense des personnes accidentées), et le secteur de la recherche appliquée et fondamentale (Centres de recherche hospitaliers et universitaires, laboratoires de recherche publiques, CNRS, INSERM) gagneraient à travailler d’avantage ensemble, à potentialiser leurs savoirs, leurs expériences et leur désir commun à savoir améliorer la qualité de vie.

Favoriser le travail en réseau entre ces deux secteurs en prenant exemple sur le fonctionnement de notre cerveau est ce qui a motivé mes choix professionnels.

Les atteintes du système nerveux central, qu’elles soient d’origine génétique, infectieuse, tumorale, virale, démentielle, entraînent des dysfonctionnements du traitement de l’information à différents niveaux, et donc du comportement cognitif, moteur et émotionnel.

Ainsi, deux maladies différentes pourront avoir des symptômes communs, car ces derniers dépendent des circuits et régions cérébraux touchés et des réseaux altérés. Les maladies se distinguent en fonction de leur étiologie (tumorale, infectieuse, virale, vasculaire), de leur caractère évolutif ou non, de leur mode de survenue (soudaine ou progressive) et des signes qui y sont associés.

Auteur: Baya Sebiane

Date de création: 28 mai 2013

copyrightfrance-logo17